Jappements à la lune qui braille (1968-1970/2017) © Franys Chenier, Jappements à la lune qui braille (1968-1970/2017), 2017 Extrait de Jappements à la lune de Claude Gauvreau. Crédit photo: Geneviève

Jappements à la lune qui braille (1968-1970/2017)

Une exposition de Francys Chenier, du 9 novembre au 16 décembre 2017


Jappements à la lune qui braille traduit de manière sonore huit poèmes de Claude Gauvreau à l’aide de boîtes à musique et de bandes de papier cartonnées perforées. Par ce projet, Francys Chenier souhaite mettre de l’avant toute la sensibilité de l’homme qu’était Claude Gauvreau. Les poèmes de Gauvreau sont donc ici traduits non pas pour transposer en musique le langage de l’écrivain, mais bien pour lui transmettre des berceuses. Donner à Gauvreau un refuge, un repère empli de calme et y déposer ces mots de Jean Salvy : « Ne pleure plus, géant, ta ville est éternelle. » *

 

Pour en savoir plus

PROGRAMMATION 2017-2018

Pour en savoir plus
© Photo : MartinCôté

Membership 2017-2018
C'est le temps de renouveler votre adhésion !

Comme il sera bientôt temps de renouveler votre adhésion comme membre actif, de soutien ou corporatif, il sera maintenant possible de payer votre cotisation annuelle via la page MEMBRES.

Pour les nouveaux adhérents, n'oubliez pas de remplir et nous envoyer la fiche d'adhésion.

Pour en savoir plus