Caravansérail — Centre d'artistes

C-top Created with Sketch. C-bottom Created with Sketch.
Logo-simple

Parc à chiens

21.03.2024 — 13.05.2024

© Myriam Simard-Parent, Parc à chiens (détail de l'exposition), 2024. Crédit photo: Fanny Basque
A Created with Sketch.

Une exposition de

Myriam Simard-Parent

Myriam Simard Parent propose une exposition composée d’une série de sculptures de chiens réalisées en taille directe sur bois, à la main, à l’aide de couteaux et d’outils électriques portatifs. Les animaux sont de dimension réelle et d’apparence familière, mais certaines modifications ont été appliquées à leurs corps et à leurs pelages en prenant comme point d’ancrage la réflexion suivante : le loup a été abordé par l’humain·e comme une matière première pouvant être modifiée selon ses désirs. On peut alors considérer les chiens comme des projets sculpturaux à long terme, déployés à travers des années de croisements et de domestication. De façon humoristique, poétique et critique, le corpus rassemblé dans Parc à chiens postule que, par leurs couleurs, leurs formes et leurs mouvements, les chiens témoignent plus largement de nos rapports à la nature, à la culture, voire à l’esthétique.

Les sculptures de Myriam Simard Parent semblent résulter d’un « hyperfaçonnage » du vivant, d’une expérimentation génétique qui a mal tourné. Par exemple, l'œuvre Formation Carrée (2022) s’appuie sur le fait que le teckel — ou chien saucisse — est en quelque sorte un loup qui a été allongé. Si l’on a pu en faire ainsi, serait-il aussi possible de sélectionner le chien le plus « en forme de coin », de l’accoupler avec un second chien « en forme de coin », et ainsi de suite… pour créer un spécimen dont le corps serait à 90 degrés?

Les œuvres mettent en forme des tensions entre le fluide et le solide, entre le réel et le trompe-l’œil, entre le mobile et l’immobile. Les chiens s’y font figures géométriques (cercle, carré, cylindre, cône, ligne droite). Loin d’afficher la vivacité que l’on associe généralement à ces animaux, les chiens sont ici calmes, solides, asservis à leur apparence donnée et aux matières dont ils sont fabriqués.

À travers l’exposition, Myriam Simard-Parent utilise plusieurs essences de bois indigènes qu’elle choisit pour leurs couleurs naturelles et les sujets qu’elle souhaite représenter. Le cerisier — de couleur rose — représente ici une langue, alors qu’ailleurs, le noyer noir — d’un brun foncé — est utilisé pour sculpter un chien de la même couleur. L’artiste s’active également à déjouer les termes « bois dur » et « bois mous » employés dans le domaine de l’ébénisterie. Elle explore les paradoxes provoqués par l’utilisation d’une matière solide et structurelle pour représenter des éléments mous tels une pelure de banane ou, dans le cas des sculptures de chiens, les poils, la langue ou les oreilles.

Site web | Instagram | Facebook

Événement facebook

 


 parc a chiens finissage2

Discussion arts + sciences: génétique, loups, chiens, bois 

Lundi 13 mais 2024 de 17H à 19H30

Centre d’artistes Caravansérail (Coop Paradis), 274 Michaud, Rimouski (QC). G5L 6A2

 

INVITÉES

Myriam Simard-Parent, artiste visuelle

France Dufresne, chercheuse et professeure, Département de biologie, chimie et géographie, UQAR

Animation: Philippe Dumaine

Afin de souligner la fin de l’exposition Parc à chiens de Myriam Simard-Parent, l’équipe de Caravansérail vous convie à une discussion qui mettra en résonance l’art actuel et la biologie évolutive! Dans un cadre ouvert et convivial, l’artiste Myriam Simard-Parent échangera avec la chercheuse France Dufresne, spécialiste des mécanismes évolutifs, autour des questions ouvertes par son exposition. Cette soirée sera l’occasion d’en apprendre davantage sur les procédés qui ont mené vers l’établissement des innombrables races de chiens, lesquelles partagent toutes le loup comme ancêtre commun. Également, l’artiste présentera les idées et méthodes qui sous-tendent son exploration ludique des canins. Entre manipulations génétiques et hybridation des essences de bois, cette discussion s’annonce aussi informative que surprenante!

 

BIENVENUE AUX CHIEN·NE·S!

Exceptionnellement, les ami·e·s à 4 pattes seront les bienvenu·e·s à Caravansérail lors de cet évènement. Profitez-en pour faire découvrir l’exposition à votre petite bête!

PRUDENCE AUX MAÎTRES! 

Vous seul·e·s connaissez votre chien·ne et son tempérament en présence d’autres animaux. Merci de redoubler de prudence : nous souhaitons que chaque invité·e, humain·e·s ou canin·e·s, puisse se sentir bien et en sécurité durant toute la soirée. 

Image du devant: Portait de l’artiste Myriam Simard-Parent et de la chercheuse France Dufresne. Image du fond: © Myriam Simard-Parent, Parc à chiens (détails de l’exposition), 2024. Crédit photo: Fanny Basque
Description de l’image: L’image montre un montage de trois photos. Au premier plan un portrait d’une personne assise au milieu d’une sculpture composée de quatre chiens et un portrait d’une personne qui porte des lunettes, une veste de couleur noire. L’image à l’arrière plan montre un détail d’une langue de chien faite de petits morceaux de bois assemblés qui touche le sol.

 

Biographie

Myriam Simard-Parent (elle, accords féminins) vit et travaille à Montréal. Elle détient un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal et une maîtrise en sculpture et céramique de l’Université Concordia. Caractérisé par la sculpture de bois, son travail a été présenté dans plus d’une dizaine d’expositions collectives et plus récemment, à Art Souterrain (Montréal, 2021) et à la Super House Gallery (New York, 2022). Ses œuvres font également partie de plusieurs collections privées. Elle a récemment participé à une résidence de six semaines à Adélard (Frelighsburg, 2023). 

L'artiste remercie le Conseil des arts du Canada.

 

France Dufresne (elle, accords féminins)nest professeure à l’UQAR depuis 2001. Elle a complété une maîtrise sur le comportement des poissons à l’Université Laval, un doctorat à l’Université de Guelph (Ontario) en génétique des populations ainsi que deux postdoctorats dont un au Scripps Institution of Oceanography (Californie). Elle a également été professeure invitée à Portland en Oregon, à Montpellier en France et à Melbourne en Australie. Ses travaux de recherche s’intéressent aux mécanismes évolutifs qui permettent aux organismes de s’adapter aux changements dans leur environnement. Elle s’est intéressée à la génétique et à l’évolution de nombreuses espèces telles que les daphnie (des microcrustacés d’eau douce), les ombles, les algues marines et les zostères.

 

Revue de presse

Entrevue de Myriam Simard-Parent à l'émission Info-réveil. Émission du 21 mars 2024 à 7H47. Écouter le segment

Entrevue de Myriam Simard-Parent au téléjournal Est-du-Québec. Émission du 22 mars 2024 à 21min 34sec. Écouter le segment

Mettre en valeur le travail des artistes de la relève

Ça nous tient à coeur.

Notre centre d’artistes s’applique à offrir à la communauté des expositions de qualité et des activités gratuites qui font rayonner l’art actuel et les pratiques émergentes. En savoir plus sur notre mandat et nos activités, ICI.

E Created with Sketch.