Caravansérail — Centre d'artistes

C-top Created with Sketch. C-bottom Created with Sketch.
Logo-simple

Courtepointe urbaine

08.11.2018 — 15.12.2018

© Cara Déry, vue de l’exposition Courtepointe urbaine à la Maison de la culture de Longueuil, 2018. Crédit photo : Jean-Michæl Seminaro
A Created with Sketch.

Une exposition de

Cara Déry

En arpentant les villes, Cara Déry constate à quel point la construction change considérablement, et même perpétuellement, le paysage urbain. Alors que l’univers des travaux de réfection et d’entretien se concentre sur l’«avant» et l’«après», Déry s’interroge sur le «pendant», cette phase intermédiaire qui horripile le citoyen assujetti à sa présence et aux désagréments qu’elle occasionne. Désireuse de porter un regard nouveau sur ces vecteurs horripilants, mais nécessaires, l’artiste s’inspire des amoncèlements de terre générés lors du processus d’excavation. C’est en décontextualisant cet entassement inesthétique que Déry réussit à en détourner l’image et à en transformer la perception. Courtepointe urbaine rassemble des modules circulaires composés d’impressions numériques rehaussées de dessins et, pour la première fois, de broderies. Tel un acte chirurgical, l’utilisation du fil devient ici un geste visant à suturer l’image d’un inesthétique monticule, à fermer les blessures de sa présence dans le paysage urbain, et à recomposer un relief pour activer un nouvel espace imaginaire. 

Cara Déry parcourt les villes, les paysages suburbains et les lieux désaffectés à la recherche de petites montagnes éphémères construites par l’homme. À défaut de pouvoir saisir pleinement l’immensité des vrais massifs, elle tracte les amas de matière similaires qui portent la trace d’une construction et qui apparaissent comme l’écho miniature des reliefs naturels. Sensible à l’idée de leur disparition, elle les documente dans leurs moindres détails. À une époque où il y a toujours plus de constructions humaines, Cara Déry questionne notre rapport au territoire ; comment vivre notre espace et s’assurer qu’il reste patrimoine ?

Biographie

Le travail de Cara Déry est présenté en solo à Zocalo en 2015 et à la Maison de la culture de Longueuil en 2017. Elle expose également dans le cadre d’expositions collectives lors des éditions 2013 et 2015 de la Foire d’art contemporain de Saint-Lambert et à Langage Plus en 2016. Récipiendaire de plusieurs bourses du Conseil des arts de Longueuil, ses œuvres intègrent plusieurs collections publiques, dont celle de la BAnQ et de Loto-Québec. Cara Déry vit et travaille à Longueuil.

Mettre en valeur le travail des artistes de la relève

Ça nous tient à coeur.

Notre centre d’artistes s’applique à offrir à la communauté des expositions de qualité et des activités gratuites qui font rayonner l’art actuel et les pratiques émergentes. En savoir plus sur notre mandat et nos activités, ICI.

E Created with Sketch.